Cables micro XLR: Le guide complet pour votre Home-Studio

Nous sommes tous d’accord pour dire que le câble de micro n’est pas aussi important que d’autres éléments de votre installation comme, disons le microphone lui-même ou les enceintes de monitoring que vous utilisez. Evidement, mais sont-ils tout de même vraiment importants ?

Si vous posiez cette question à un pro, vous n’aurrez certainnement pas une réponse claire. D’un côté ils vous diront qu’un câble est un câble et que ça n’as pas vraiment d’importance. Mais si vous additionnez le prix de tous LEURS câbles, vous finirez certainnement avec un chiffre dépassant lebudget de tout votre home-studio.

Demandez leurs ensuite pourquoi ils ont acheté ces câbles plutôt que d’autres et beaucoup ne pourront pas vous répondre, car ils ne savent pas vraiment.

La vérité c’est que les câbles de microphones restent un sujet peu connu des musiciens débutants mais aussi avancés. Les nouveaux dans la musique sont souvent frustrés lorsqu’ils découvrent à quel point il peut être compliqué de :

  • trier les bons des mauvais
  • trouver le bon câble correspondant à leurs budget

Alors dans le guide d’aujourd’hui c’est exactement ce dont nous allons parler.

Les bases

Avant d’en apprendre plus sur les câbles de micros, il est intéressant de s’intéresser avant tout aux câbles studio en général. Alors si vous n’êtes pas familiers avec des termes comme :

  • Haute impédence/basse impédence
  • Symétrique asymétrique
  • XLR/TRS

je vous conseille de d’abord consulter cet article :

  • Le guide des câbles audio pour votre home-studio

Sinon, on peut continuer…

Câbles pas cher vs câbles haut de gamme

Faites une rapide recherche Google sur les câbles de micros et vous devriez tomber sur des produits allant de 5€ à 1àà€ voire plus. Alors les débutants se posent la question : “Combien coute vraiment un BON câble micro ?”

Tandis que tout le monde a une réponse plus ou moins différente à cette question, voici les conseils standards que je vous donne :

  • Evitez les moins cher (comme les câbles chinois sur Amazon ou eBay). Ils sont fragiles et seront cassés en moins d’une semaine (si ils fonctionnent lorsque vous les recevez) en plus leurs service après vente est sytématiquement incapable de vous renvoyer un produit rapidement.
  • A moins d’avoir des tonnes d’argent à investir pour acheter vos câbles, évitez aussi les plus chers. Ils sont excellents, mais pour la plus part des gens les améliorations mineures en performances ne valent pas les écarts énormes entre les prix.

Pour la majorité des home-studios je recommande des câbles entre 25 € et 50 €, car à ce prix vous aurrez la meilleure combinaison de qualité/prix. Mais j’imagine que avez déjà enttendu ce conseil…

Ceque vous ignorez sans doute en revanche c’est que :

  • la raison pour laquelle un câble est plus performant qu’un autre
  • Comment ces critères influencent le prix 

Anatomie d’un câble micro

Tandis que chaque câble a son design propre et unique, le design standard est composé de 5 parties :

  • Deux conducteurs
  • Isolation
  • Protection
  • Blindage
  • Couche externe

Le fonctionnement général se fait comme suit :

  1. Au centre du câble se trouvent deux fils de cuivre conducteurs (+/-), chacun enroulé dans un isolant.
  2. Les deux fils sont enroulés entre-eux, puis couverts d’une protection pour lisser le tout et garder un câble bien rond.
  3. Viens ensuite le blindage (habituellement du cuivre), qui protège le câble des interférences externes.
  4. Enfin, le câble est couvert d’une couche externe de caoutchouc qui protègeras le tout des chocs et des dommages.

Voyons maintenant comment la qualité d’un câble peut varier…

Les 6 qualités d’un bon câble micro

Lisez la description de n’importe quel câble micro haut de gamme, et vous remarquerez certainnement qu’il y a très peu d’informations concernant ce que CE câble fait de mieux que les autres.

Et si c’est ainsi, c’est parce que l’explication complète serais longue… Très longue ! Et compliquée à comprendre par dessus le marché.  Alors je vous propose la version simplifiée ici :

Les 6 qualités clées d’un bon câble de micro sont :

  • Le nombre de brins
  • La couche de protection
  • Le blindage
  • La résistance aux chocs
  • La conductance des connecteurs
  • Le câblage quatre étoile

1. Le nombre de brins

Si vous décidez de découper un câble micro pour voir ses compasants, vous verrez que chaque fil conducteur est en fait constitué de plusieurs filins, plutôt qu’un seul fin. En fait, plus on trouve de filins plus le câble va être durable et flexible et c’est exactement ce qu’on cherche pour un câble de micro qui va subir une vie à être tordu et recevoir de petits chocs. C’est encore plus vrai pour les micros de Live qu’on va transporter d’un bout à l’autre de la scène parfois en dansant.

Bien sûr, le coût de ces câbles est aussi plus haut…

2. La torsade des brins

En regardant les deux fils de cuivre enroulés, vous remarquerez que les câbles plus chers sont plus torsadés que les bas de gamme.

Les fabricants y font référence par le terme de “pas de torsade”, qui est au final une simple mesure entre chaque torsade. Plus il y a de torsades, plus le pas de torsade est court.

En raccourcessant le pas sur les câbles haut de gamme on peut à la fois améliorer la suppression du bruit et la flexibilité. Malheureusement cela signifie aussi qu’il faut utiliser plus de câble, avec un temps de fabrication plus long, menant inévitablement à des couts de production plus haut.

3. Le blindage

Une autre chose notable pendant notre dissection de câble de micro, c’est que le blindage change en fonction du prix du câble… Les 3 types de blindages les plus communs étant :

  • Blindage tressé : Qui utilise les brins de cuivre tressés pour améliorer la résistance et la durabilité du câble. En raison de sa bonne conductivité, ce type de blindage possède également une excellente protection contre les hautes fréquences et les RFI (Radio Frequencies Interferences).
  • Blindage guipé : Qui utilise des brins de cuivre plats enveloppés dans la même dirrection. Bien que son blindage soit moins efficace, il offre une flexibilité accrue par rapport au blindage tressé.
  • Blindage feuillard : Qui utilise une combinaison de feuille d’aluminium et de fils de cuivre étamés. C’est un blindage moins efficace et bien moins durable mais c’est la norme utilisée pour les installations permanentes et les multipaires.

Sur les câbles haut de gamme le blindage tressé est utilisé, c’est le type de blindage qui coute le plus cher. Le blindage guipé est la norme des produits milieu de gamme. Enfin, le blindage feuillard est le plus commun sur les câbles bas de gamme.

4. Résistance aux chocs

Lorsqu’un câble tape contre la scène ou est écrasé, il se compresse momentanément et produit un son carractéristique qu’on appelle triboélectricité. C’est d’ailleurs un problème majeur pour les câbles beaucoup manipulés.

Pour résoudre ce problème, les câbles haut de gamme pour la scène utilisent des matériaux spéciaux pour l’isolation, la couche de protection et la couche externe pour améliorer la résistance aux chocs.

Les câbles de studio d’un autre côté subissent bien moins d’abus et peuvent fonctionner correctement sans renforcement spécial.

5. La conductance des connecteurs

Pour optimiser la conductivité électrique, les constructeurs peuvent recouvrir leurs connecteur avec différents métaux, l’argent et l’or étant les principaux.

Certaines personnes disent que l’argent est mieux, car ce métal a une meilleure conductivité que l’or lorsqu’il est propre. Cependant, l’argent se terni aussi plus vite que l’or et il doit être nettoyé régulièrement pour maintenir ses performances.

C’est pourquoi la majorité des gens préfèrent l’or, bien que ce soit plus cher…

6. Câblage 4 étoiles

La nouvelle technologie qu’on appelle “câblage quatre étoiles” attire de plus en plus l’attention de nos jours, tandis que les ingénieurs voient ses avantages et commencent à l’utiliser.

En utilisant 4 conducteurs plus petits (2 +/2 -), plutôt que 2 conducteurs standards, le câblage 4 étoiles réduit la surface de boucle et diminue les interférences électromagnétiques de 20 dB. Une valeur assez impressionnante ! Cela rends les câbles très pratiques dans des environnements avec beaucoup d’interférences des équippements allentours.

De plus, grâce à des facteurs technique (que je n’expliquerais pas ici) tels que le changement de phase moindre et la distortion d’intermodulation réduite, ce type de câblage offre également une qualité audio suppérieure. En tant que débutant, vous n’enttendrez peut-être pas la différence mais un habitué de l’univers du son pourra vous confirmer que la différence est bien présente.

Les meilleurs câble micro pas chers

Maintenant que vous connaissez la différence entre câble pas cher et câble haut de gamme, allons jeter un oeil aux meilleures options qui nous attendent par tranche de prix.

Si le but est d’avoir le maximum de câbles pour le plus petit prix, alors ces câbles devraient vous intéresser :

  • Hosa Pro REAN – (Prix)
  • Planet Waves Classic Series – (Prix)

Cependant, même si ces câbles peuvent faire le boulot, je recommande vivement de vous fournir dans ce prochain groupe si possible :

Les meilleurs câbles micros moyen de gamme

Comme je vous le disais plus haut, les home studios devraient utiliser des câbles micros entre 25 – 50€. A ce prix on retrouve ces références :

  • Pro Co AQN – (Prix)
  • Mogami Silver – (Prix : 0.5 m/1 m/3 m/5 m/20 m)
  • Rapco Horizon N1M1 – (Prix)

Enfin, si vous voulez les meilleurs câbles micro possible, voici ceux que je vous recommande…

Les meilleurs câble micro haut de gamme

Bien qu’ils soient complètement innutiles à un home-studio basique, il ne fait aucun doute que des câbles haut de gamme font une différence que certains seront prêts à payer cher !

Pour ces personnes, je recommande :

  • Mogami Gold Stage – (Prix)
  • Mogami Gold Studio – (Prix)
  • Monster Performer 600 – (Prix)
  • Monster Studio Pro – (Prix : 3 m/9 m)

Personnaliser vos câbles

Lorsqu’on débute, presque tout le monde achete des câbles pré-découpés à des longueur standard. Cependant arrive toujours un moment, où votre pile de câbles inutilisés sera devenu tellement volumineuse, que vous aurrez l’impression de gâcher de l’argent en en achetant des neufs. Et c’est le cas !

En effet, en prennant le temps d’apprendre à couper et souder vos vieux câbles, ils peuvent être re-utilisés encore et encore pour répondre aux besoins changeants de votre studio.

Une fois que vous aurrez apris cela vous pourrez :

  • Couper chaque câble pour avoir la longueur optimale pour votre installation
  • Echanger de connecteur (XLR, TRS) quand vous le voulez au besoin
  • Voir de vos propres yeux la différence entre un câble cher et un câble bas de gamme.

Tandis que la manipulation peut sembler compliquée à première vue, avec un peu d’entrainnement vous pourriez économiser des centainnes si ce n’est des milliers d’euros les années qui arrivent.

Si cela vous intéresse, voici une bonne vidéo pour vous expliquer le processus :