Interface audio : Le guide complet pour votre Home-Studio

Que vous soyez en train de constituer un nouveau home-studio ou que vous soyez en train d’en améliorer un existant, il n’y a pas de matériel plus compliqué à acheter que l’interface audio. Si le choix est si dificile c’est que parmis les dizaines d’options proposées, chacune corresponds à la demande d’un type de studio bien précis…

Par exemple… A un extrème une petite interface à 100€ peut être parfaite pour le petit studio d’un particulier à la maison si tout ce dont vous avez besoin est une seule paire de sortie pour vos micros de studio. A l’extrème opposé, un pro qui a besoin de douzaines d’entrées et de sorties pourrais avoir besoin de plusieurs interfaces à 4000€ chacune (ou plus).

Inutile de préciser que trouver LA bonne interface adapté au BON type de studio est assez compliqué, et ce même pour les utilisateurs expérimentés. Alors pour les débutants, c’est 10x pire !

Voilà pourquoi j’ai créé cette page aujourd’hui, j’ai fait sur cette page un guide approfondi qui va vous aider à trouver l’interface audio la mieux adaptée à vos besoins. Alors c’est parti, on va commencer avec un peu de connaissances de base sur le son pour bien comprendre comment il faut choisir votre interface, puis je vous donnerais la liste de mes interface audio préférées.

Les 5 fonctionalités clés à rechercher

Les interfaces audio ont tellement de fonctionalités, qu’il est difficile de savoir lesquelles sont vraiment importantes au moment de l’achat, et lesquelles ne le sont pas.

Commençons avec celà tout de suite. Il y a 5 fonctionnalités que je vous conseille de bien surveiller au moment de votre achat :

  1. Compatibilité DAW (Station audio-numérique)
  2. Connecteurs de l’interface
  3. Nombre d’entrées/sorties (E/S)
  4. Type de cannaux d’entrée
  5. Taille/design

Je vous indique un peu plus en détails ce à quoi correspondent ces termes un peu techniques et comment les choisir…

1. Compatibilité DAW

En général, la plupart des DAW (de l’Anglais “Digital Work-Station” ou “Station audio-numérique” en Français) fonctionnent avec la plupart des interfaces… Mais ce n’est pas systématiquement vrai.

Si vous n’avez pas encore choisi un logiciel DAW auquel vous resterez loyal, alors vous n’avez pas à vous en faire. En effet 90% des meilleurs logiciels DAW seront compatibles avec n’importe quelle interface de votre choix.

Cependant, si vous avez déjà un logiciel DAW et que vous voulez continuer à l’utiliser, faites bien attention à vérifier sa compatibilité avec l’interface de votre choix sur le site du constructeur. Et juste pour vous prévenir : cette info est en général difficile à trouver !

Vous pensiez qu’ils allaient simplement poster la table de compatibilité DAW sur la fiche produit ? Je le pensais aussi, mais ça arrive rarement. Habituellement cette info se trouve sur le guide d’utilisation en PDF du produit ou sur une obscure page FAQ du site constructeur.

Tandis que la justification de cette pratique n’est pas très claire, mon avis est que les constructeurs ne veulent pas afficher leurs compatibilité DAW actuelle, car ils n’ont aucune garanties sur leurs future compatibilité.

Une interface spécifique peut être compatible avec votre logiciel DAW aujourd’hui, mais il pourrais ne plus l’être dans une mise-à-jour prochaine. Même si cela a peu de chances d’arriver, c’est toujours possible.

Tout cela constitue la raison pour laquelle je préfère utiliser le combo DAW/interface produites par la même entreprise. Plus loin dans cet article je vous donnes quelques bons exemples. Cependant étant donné que seules quelques entreprises produisent les deux produits, le côté négatif de cette méthode est que cela limite beaucoup le choix.

2. Connecteurs de l’interface

Pour connecter une interface audio à un PC il y a 4 options qui s’offrent à vous :

  • USB : C’est en général l’option la moins chère pour un home-studio, mais elle offre la vitesse de transfert la plus basse.
  • FireWire : Utilisée sur les interface audio plus haut de gamme, ce type de câble permet d’accéder à un taux de transfert vraiment plus rapide (aujourd’hui ce type de câble tends à disparaitre).
  • Thunderbolt : Récement devenue populaire sur les interfaces semi-pro, ce type de câble permet d’accéder à une vitesse de transfert suppérieure à l’USB ou au FireWire.
  • PCIE : Depuis logntemps le type de câble standard pour les interfaces pro, ce type de connectique permet d’accéder à une plus grande puissance de processeur et une vitesse de transfert encore imbatable aujourd’hui.

Tandis que l’USB est l’option la plus lente des 4, elle reste dans la majorité des cas largement suffisante pour une petite installation home-studio. Si pour vous le budget est la priorité, je vous recommande l’USB.

Quelle que soit le type de connectique que vous choisissez au final, vérifiez bien que votre ordinateur dispose de la prise adaptée pour pouvoir brancher votre nouvelle interface !

3. Nombre d’entrées/sorties (E/S)

Sur une interface audio classique, le nombre d’entrées/sorties (E/S) peut se situer entre :

  • 1 -2 : sur une interface simple
  • 20 + : sur une interface professionnelle

Le nombre d’entrées et de sorties que vous devez avoir sur votre interface dépends majoritairement du nombre de pistes que vous voulez enregistrer/monitorer. Par exemple :

  • Un Youtubeur qui enregistre de la voix : N’as besoin que de 1 ou 2 pistes.
  • Un musicien solo : n’auras besoin que de 2 – 4 pistes.
  • Une équipe qui écris des textes : pour travailler en petit groupe prévoyez 4 – 8 pistes.
  • Un ingénieur qui enregistre un groupe : devrais avoir autant de pistes que possible (16 minimum).

De plus… Un kit de batterie électronique nécessite parfois jusqu’à 8 pistes à lui tout seul si il offre la possibilité de séparer chaque piste de sortie (ce qui est la meilleure façon d’enregistrer de la batterie électronique). Alors gardez bien en tête les instruments/appareils que vous allez devoir brancher à votre interface en tête au moment de l’achat !

4. Type de cannaux d’entrée

L’une des choses que les petits nouveaux oublient au moment de choisir leurs interface audio c’est le type d’entrées utilisées sur l’interface…

“Attends, attends Arthur, tu nous a déjà parlé des connecteurs de l’interface un peu plus haut !”

En effet, il faut faire attention au connecteur de l’interface entre le PC et l’interface audio, mais ce dont nous allons parler maintenant c’est des connecteurs entre l’interface et votre matériel d’enregistrement (le câble entre votre micro et l’interface, par exemple). En effet les constructeurs indiquent un “nombre d’entrées” sur leurs fiches produit, mais il faut aussi faire attention au type d’entrée auquel ils font référence !

En général, on va retrouver un de ces 3 types (ou une combinaison) :

  • Entrée micro : Vous permet de connecter un micro dirrectement à votre interface.
  • Entrée ligne : Qui nécessite l’utilisation d’une alimentation additionnelle d’un pré-ampli pour l’utiliser en channel micro.
  • Entrée optique : Qui est une entrée de type “digitale” qui nécessite DEUX appareils supplémentaires pour l’utiliser en entrée micro : Un pré-ampli pour l’alimentation du micro et un convertisseur digital avec une sortie optique.

Voyons maintenant ce que ce chqrqbiq peut vouloir dire pour vous :

Si vous voulez utiliser votre interface “telle-quelle” sans avoir à ajouter un pré-ampli multi-channel pour micro, vous pourriez avoir moins de cannaux disponibles que vous ne pensiez. En effet vous noterez que les interfaces  peuvent avoir plus de 16 entrées au total, mais seulement 2 – 8 entrées micro.

Donc sans aucun appareil supplémentaire, le nombre “réel” d’entrées sur votre interface audio est le nombre de micro pré-amplifiés, pas le nombre d’entrées total. Maintenant que vous connaissez les types de cannaux d’entrée, assurez vous d’avoir suffisament de cannaux pour remplir votre objectif. Sinon vous aurrez une grosse déception à la réception de votre nouvelle interface…

Note : Il existe deux autres types d’entrées que vous devriez connaitre, les entrées DI (si vous jouez de la guitare/basse), et les entrées MIDI (Si vous utilisez n’importe quel type de piano/contrôleur MIDI).

5. Taille/design

Le terme utilisé par les vrais geeks de l’audio serais le “Form Factor”, ce terme se réfère simplement à la taille et la forme de l’interface audio que vous choisirez. Les deux options sont :

  • L’interface de bureau : Elles sont plus petites, et peuvent tenir sur un bureau à côté d’un PC. (Particuliers)
  • L’interface montée en Rack : Elles sont plus grandes, et montées sur un rack de taille standard. (Semi-pros/pros)

Pour les débutants je conseille de commencer avec une interface de bureau, elles sont en général moins chères, plus simples à utiliser et ne nécessitent pas un bureau séparé pour votre installation son. Il suffit de les brancher (correctement) pour qu’elles fonctionnent.

Avec un home-studio intermédiaire/avancé, je recommande les interfaces audio montées en rack. Elles ont tendance à avoir plus d’entrées/sorties, de plus elles offrent une plus grande flexibilité avec le routage du signal et l’organisation.

Bon, maintenant que nous avons mis à plat les éléments les plus importants pour choisir votre nouvelle interface audio, commençons à nous intéresser aux modèles que j’ai à vous présenter…

Meilleures interface audio de bureau

La grande majorité des personnes qui liront cet article rechercheront une interface audio pas chère pour leurs permettre d’enregistrer leurs musique/voix à la maison. Pour cette utilisation je recommande une interface audio de bureau avec 2 – 6 cannaux, ces produits coutent en général entre 100€ – 300€ pour le bas de gamme, et 500€ – 1500€ pour le haut de gamme.

Aujourd’hui les meilleures marques pour ce type d’interface sont Presonus, Focusrite, Avid et Universal Studio. Malheureusement tous les modèles ne sont pas disponibles sur Amazon et j’ai du faire des choix pour vous présenter les plus performants disponibles en France.

Voici les modèles que je recommande pour chaque marque :

Presonus AudioBox (connexion USB)

(Livré avec son logiciel DAW : Presonus Studio One Artist)

A qui est-ce que je le recommande ? – Les personnes qui montent un studio de débutant, limités par leurs budget et qui veulent un combo interface/logiciel DAW.

Focusrite Scarlett (Connexion USB)

A qui est-ce que je le recommande ? – Les personnes qui montent un studio de débutant, limités par leurs budget et qui ont déjà un logiciel DAW auquel ils sont habitués.

Apogee (Connexion USB)

A qui est-ce que je le recommande ? – Les personnes qui montent un studio intermédiaire et qui n’ont pas besoin de beaucoup d’entrées/sorties, ou pour les débutants qui n’ont pas peur d’y mettre le prix.

PS : Jusqu’à récement les interface audio Apogee étaient compatibles uniquement Mac, mais depuis quelques mois on peut maintenant les utiliser aussi sur PC.

Avid (Connexion USB)

(Livré avec son logiciel DAW : Pro Tools 12 DAW)

A qui est-ce que je le recommande ? – Les personnes qui montent un studio intermédiaire/débutant qui veulent utiliser les outils de DAW pro standards.

Universal Audio (Connexion Thunderblot)

A qui est-ce que je le recommande ? – Les personnes qui montent un studio intermédiaire/avancé qui veulent un studio de qualité pro avec un boitier compact.

Plus de choix

Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans les modèles présentés ci-dessus, je vous propose deux modèles supplémentaires rapidement…

Il existe encore deux interfaces audio que je vous recommande si vous avez un budget vraiment serré :

Et je vous laisse aussi un dernier modèle haut de gamme que j’apprécie aprticulièrement :

  • Antelope Audio Zen Tour(Thunderbolt/USB) : Voir le prix sur Woodbrass

Les meilleures interfaces montées en rack

Pour les besoins de cet articles, définissons un studio “intermédiaire” comme une installation domestique qui nécessite un plus grand nombre d’entrées/sorties pour répondre aux exigences de certaines tâches d’enregistrement les plus complexes.

Si c’est le type de studio dont vous avez besoin, je recommande une interface en rack de 8 canaux.

Encore une fois… Les meilleures interfaces dans cette catégorie sont faites par Presonus, Focusrite, Apogee, Universal Studio et Antelope Audio. Voisi les modèles que je recommande :

Presonus

Focusrite

Apogee

Universal Audio

Antelope Audio

Les interfaces professionnelles

Toutes les interfaces que j’ai présenté jusqu’ici sont capables de fournir un résultat “professionnel”… Cependant il reste des appareils dont nous n’avons pas parlé.

Normalement vu uniquement dans les studios d’enregistrements professionnels haut de gamme, ces interfaces audio à plusieurs milliers d’euros se connectent généralement à une carte PCIe séparée qui ne peux être installée que sur un ordinateur de bureau.

La raison pour laquelle les studios achettent ce genre d’interface est la mise à niveau vers Pro Tools HD, qui est le système standard utilisé par la majorité des studios pros dans le monde.

En terme de performances, elles offrent plusieurs avantages premium comme :

  • Latence ultra-faible
  • Grand nombre d’entrées/sorties
  • Conversion Digitale Premium
  • Plusieurs options de connexion

Et tandis que ces appareils seraient excessifs pour la majorité des home-studios, il est toujours interressant de savoir qu’ils existent et quelles performances ils permettent d’atteindre si jamais vous veniez à en avoir besoin à la maison.

Quelques exemples d’interfaces populaires dans cette catégorie sont :

  • Avid HD 16 x 16 – (Prix)
  • Apogee Symphony – (Prix)