Les accessoires pour micros

Lorsqu’on achète un micro il est nécessaire de s’équiper de quelques accessoires qui seront sûrement indispensables a son bon fonctionnement. Saviez vous par exemple que même si vous achetez un micro avec un pied vous pourriez avoir besoin d’un bras de suspension pour capturer un son plus pur ? Voyons ensemble pourquoi et comment choisir ces accessoires…

Le bras de suspension

Lorsqu’on essaye d’enregistrer de l’audio on essaye en général d’avoir le moins de bruit parasite possible enregistrés en même temps que la voix/instrument… Pour les personnes qui veulent enregistrer leurs partie de jeu vidéo par exemple si vous prenez un micro à pied vous allez souvent enregistrer les clics de votre souris et les touches de votre clavier. Il existe des astuces pour cela comme par exemple enregistrer la vidéo de votre écran puis ajouter vos commentaires audio dessus mais cela ne fonctionne pas en live et ne permet pas d’avoir des réactions spontanées et sincères…

micro suspendu

Pour éviter cela on utilise un bras de suspension, ainsi le micro est rattaché au mur plutôt qu’au bureau et il n’enregistre plus les bruits transmis par le bureau.

Les bras de suspension sont en général des produits très classiques qui ne présentent pas beaucoup de différences alors si vous débutez autant prendre un modèle basique mais tout de même résistant. Je vous recommande le modèle de base de Neewer si vous avez déjà un filtre POP (On en parle juste après de ce filtre), en revanche si vous n’avez pas de filtre POP, vous pouvez commander un bras de suspension déjà muni d’un de ces filtres. En l’occurrence je vous recommande le bras de Neewer muni d’un filtre anti-POP ou le bras de Obest un peu plus cher mais plus performant.

Le filtre anti-Pop

Comme je vous en parlais juste avant, passons maintenant à ce filtre qui se place entre le bouche et le micro. On le vois tout le temps dans les films sur la musique et dans les clips en studio, mais à quoi sert-il exactement ?

En fait le filtre Pop est un bête filtre à air qui empêche les sons trop violents d’atteindre le micro…

filtrepop

C’est toujours pas clair ? Bon, reprenons depuis la base… Le son se déplace dans l’air, en fait le son est un phénomène de compression et décompression de l’air, un peu comme des vagues. Pour capter ces sons nos oreilles et les micros disposent d’une membrane naturelle dans notre cas artificielle dans celui des micros. Cette membrane très fine tremble lorsqu’un son entre en contact avec elle et ainsi chaque son peut être enregistré. Il existe cependant des sons plus “brutaux” que d’autres qu’on appelle “plosives” et qui se composent des sons en “k”, “p”, “t”… ces sons provoquent des “vagues de son” trop fortes et le micro ne vas pas parvenir à bien les enregistrer car la “membrane” du micro va vibrer un peu trop fort et saturer. Pour éviter cela et “casser ces vagues de son” on utilise un filtre anti-pop qui se place entre la source audio et le micro. Ce filtre agit un peu comme une digue pour reprendre l’exemple des vagues. Il laisse passer les petites vagues mais il réduit la taille des grosses vagues (les plosives). On obtiens donc un son bien plus équilibré et une qualité améliorée.

Pour votre filtre Pop, je vous conseille le modèle Wanway Mu-7, un modèle chinois bas de gamme certes mais pas besoin de prendre un modèle très cher si le bas de gamme remplis bien son rôle… Si vous voulez un filtre avec un support flexible plus long (et des performances un peu meilleures) je vous recommande alors le Obest 6″.

Le support anti-choc

Maintenant que vous avez un bras et un filtre pop il est temps de s’équiper comme un passionné qui se respecte ! L’un des impératifs qui est très rapidement indispensable lorsqu’on travaille avec un micro c’est un bon support anti-choc. Ce support se place entre le bras du micro et le micro lui-même et est composé la plus part du temps d’un cadre et d’élastiques pour maintenir le micro en suspension.

anti choc

Mais à quoi ça sert ? Le support anti-choc permet d’éviter de nombreux problèmes lors des réglages. Lorsque vous avez votre casque sur les oreilles pour vérifier le retour son et que vous essayez de replacer votre micro bien devant vous, vous allez avoir pleins de bruits parasites de votre bras qui se plie et se déplie. Pour éviter cela et pouvoir simplement replacer votre micro correctement, je vous recommande de vous munir d’un support anti-choc.

Pour votre choix de support anti-choc je vous propose le modèle de base, le Neewer qui conviendra bien aux débutants et un modèle bien plus performant qui parviens à réduire les vibrations à la perfection : le Rode PSM1.

Les pieds pour micros

Si vous devez vous servir de votre micro debout et non pas assis il va vous falloir le transporter de partout ou alors vous équiper d’un pied de micro. Pour ces produits je n’ai sincèrement pas grand chose à vous dire. Encore une fois vous pouvez choisir d’adapter un filtre pop et une suspension anti-choc à votre micro si vous le souhaitez.

Si vous recherchez un pied de micro, je vous recommande alors le Tiger MCA69-BK, un pied simple et résistant.