aLLreli 8 Go, le micro espion que je recommande !

Nous en avons déjà parlé, il y a, assez étonnement, un marché pour le matériel d’espionnage dédié au grand public, c’est un fait, quel que soit notre avis personnel sur la question.

Alors je ne sais pas précisément dans quel genre de cas ce matériel peut être utilisé, même si j’ai bien quelques idées, mais avant d’aller plus loin, je voudrais tout de même vous conseiller de vous renseigner sur la législation française en vigueur vis-à-vis de l’enregistrement sonore de tiers à leur insu. Quoi qu’il en soit, si vous n’avez probablement pas le droit d’enregistrer quelqu’un sans qu’il le sache, vous avez tout de même le droit de posséder ce genre de matériel, d’ailleurs, dans la plupart des cas, je pense que ce type de périphériques sert à tout autre chose qu’à espionner.

Des micros, ou d’autres périphériques d’enregistrement dissimulés, il en existe de toutes les tailles, de toutes les formes… on a déjà vu des horloges caméras, des stylos dictaphones, des caches prises, des nounours, des télécommandes, des paquets de cigarettes, des briquets etc… il y en a pour tous les goûts.

Je sais que cette manière cachée de surveiller est particulièrement en vogue aux Etats-Unis où certains ménages s’en servent pour surveiller les agissements de leur nounou, mais je ne sais pas si ce phénomène est arrivé en France. Ce qui est certain, c’est que ce genre de matériel nourris les fantasmes, et que cela attire beaucoup de monde, ensuite, savoir ce qui en est vraiment fait…

Mais bon, ne voyons pas le mal partout, et disons-le, ce genre de matériel peut servir à d’autres choses, comme par exemple à enregistrer le cours d’un prof, prendre des notes audios, ou bien encore commenter le dossier médical d’un patient. Car finalement, ces micros espions, du moins ceux du type du aLLreli que nous allons présenter aujourd’hui ne sont ni plus ni moins que des dictaphones particulièrement miniaturisés.

En effet, ce sont des périphériques de capture et d’enregistrement audio autonomes. Un micro transforme le son ambiant en signal électrique, l’électronique embarquée transforme ce signal en fichiers audio qui sont ensuite stockés sur la mémoire embarquée. Donc oui c’est tout petit, oui, pour des raisons marketing (car il y a un marché) c’est vendu comme étant un micro espion, mais c’est avant toute chose un tout petit dictaphone.

Présentation du aLLreli 8Go

Nous allons tout de suite écarter l’évidence, avant même de passer sur la description du produit, oui, ce micro dispose, comme son nom l’indique, de 8Go de stockage intégré, ici pas besoin d’être Mata Hari pour deviner ça.

Signalons que ceci est un bon point que le stockage soit intégré car ainsi aucun frais supplémentaire n’est à prévoir lors de l’achat de cet appareil. Cependant, certains autres utilisateurs préféreront les modèles de micros disposant d’une carte micro SD plutôt que d’un stockage intégré. Ceci tout simplement car la mémoire flash a la réputation d’être un trop facilement corruptible. Avec un stockage sur carte SD, la carte peut être changée, ce qui n’est pas le cas avec un stockage intégré.

Bon, sur ce point, un stockage, même intégré ça se formate, et les cas où le stockage serait réellement durablement inutilisable sont tout de même assez rares.

Pour ce qu’il en est du micro en lui-même, il se présente sous la forme d’une clé USB, et c’est très ingénieux. En effet, la recharge et le transfert de données se fait réellement par l’intermédiaire du port USB mâle de la clé. Ce n’est donc pas vraiment un micro espion déguisé en clé USB, mais plutôt une clé USB intégrant un micro !

Non seulement c’est extrêmement pratique, que cela soit pour la charge ou bien pour la récupération des fichiers audio, mais en plus de ça, que peut-il y avoir de plus discret qu’une clé USB dans notre environnement d’aujourd’hui ? En un mot, si le but est réellement l’espionnage, je trouve que le aLLreli est particulièrement discret, plus que certains autres concurrents qui essaient maladroitement d’imiter certains objets du quotidien.

De plus, preuve supplémentaire qu’il s’agit réellement d’une clé USB sur laquelle on a greffé un micro, le aLLreli peut être utilisé comme tel, vous pouvez copier et transporter des fichiers autres que les fichiers audios généré par le micro, sur cette clé. Ce réel usage quotidien renforce d’autant plus la dissimulation de la fonctionnalité d’enregistrement.

Les seules choses qui pourraient trahir la réelle destination de cet appareil, c’est le bouton on/off (qui est cependant discret), ainsi que le petit trou qui se trouve sur le dessus de la clé. Ce petit trou est, vous l’aurez compris, l’entrée aménagée pour que le micro puisse fonctionner.

La batterie intégrée permet, à pleine charge, un enregistrement d’environ 13 heures. Du côté du stockage, celui-ci permet 96 heures d’enregistrement, vous avez de quoi voir venir. Bien que je doute que vous souhaitiez enregistrer une réunion qui durerait 96 heures, il y a une chose bonne à savoir concernant ce produit, c’est qu’il est capable de continuer d’enregistrer pendant qu’il est en charge. Ainsi, vous pouvez laisser la clé branchée à votre ordinateur tout en enregistrant ce qui se passe dans votre environnement immédiat.

Je dis environnement immédiat car ce produit vous permettra d’enregistrer ce qu’il se passe dans un rayon d’environ 3 ou 4 mètres.  Passée cette distance, il y a de fortes chances que la qualité soit amoindrie.

D’ailleurs, en parlant de qualité, les fichiers qui sont enregistrés sur le stockage interne le sont au format WAV, comme c’est souvent le cas avec ce type de produit, et à 192 kilobytes par seconde.

Avis

Bon, mon avis sur l’espionnage entre particuliers, vous l’aurez compris, est assez négatif. Cependant, si l’on s’en tient à l’avis que j’ai du produit en lui-même, il est assez bon. Certes ce genre de micro n’est pas sans défaut, mais ce aLLreli s’en sort plutôt très bien. L’idée de dissimuler un micro dans une clé USB plutôt que de chercher à mal imiter un autre objet est géniale. De plus, cela permet un usage ultra simplifié, sans intervention d’un câble extérieur ou d’une carte SD. En plus de cet aspect fonctionnel, une clé USB reste quelque chose de très discret tant nous sommes habitués à en croiser quotidiennement.

Les fichiers audios créés par la clé/micro espion sont de bonne qualité si tant est que ce que vous enregistrez ne soit pas trop éloigné. Si vous cherchez ce type de périphérique pour enregistrer des réunions, un cours, vos idées de tous les jours, ou tout ce que vous voudrez d’autres, alors ce aLLreli est une très bonne alternative. Une alternative bien supérieure à de très nombreux « gadgets » que l’on peut trouver sur différents sites d’import.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: