Isolation acoustique : le guide complet pour votre home-studio

Nous avons déjà abordé la création d’un home studio débutant. Ce n’est pas une mince affaire et cela vous a déjà coûté quelques euros, surtout si vous partiez de pas grand-chose.

Mais vous vous rendrez vite compte que pour profiter dans les meilleures conditions de votre tout nouveau studio, et pour ne pas déranger les autres habitants de votre maison, il va falloir investir quelques euros de plus pour isoler correctement votre studio.

En effet, il n’y a rien de plus énervant que d’être en train d’enregistrer et qu’un bruit parasite vienne gâcher votre travail. Papa vient de démarrer sa moto ou sa voiture, Maman se fait un concert de rock sur la chaîne hifi du salon, ou votre colocataire regarde sa série Netflix à un volume indécent ? Il va falloir penser à l’isolation acoustique.

Bon, je vous le dis de but en blanc, ici, nous ne parlerons pas des isolations professionnelles, mais plutôt de ce que vous pourrez réaliser par vos propres moyens et à des tarifs raisonnables. Il est bien évident que si c’est votre métier, et que votre studio est votre gagne-pain, il sera peut-être judicieux de faire intervenir un acousticien, qui réalisera des travaux aux petits oignons pour que votre studio soit quasiment hermétique aux sons extérieurs.

Le principe

Le principe est assez simple, plus une paroi est large est dense, moins elle aura tendance à vibrer quand un son rentrera en contact avec elle. Si vous mettez votre home studio dans une grotte en granit, vous ne devriez pas être trop dérangé par les sons extérieurs. Mais premièrement ce n’est pas très pratique, deuxièmement, vous risquez d’avoir un peu froid, troisièmement ça risque de coûter cher en rallonges électrique, et en plus il y a de l’écho.

Donc, passons à la suite, vu que la grotte n’est pas une si bonne idée, il va falloir, pour schématiser, que vous créiez, un espace interne dans votre pièce. En d’autres termes, il va falloir créer une plus petite pièce, dans votre pièce. Ceci afin de ne plus faire vibrer les murs, ou bien que les murs, en vibrant, ne produisent plus de son dans la pièce.

Si vous avez beaucoup de budget, le mieux est de totalement ré-isoler la pièce de l’intérieur. C’est-à-dire que vous allez fixer sur les murs des blocs de caoutchouc, sur lesquels vous viendrez placer des rails à placo-plâtre. Ensuite, vous garnirez l’espace entre ces rails de laine de roche spécialement conçue pour arrêter les sons, puis vous placerez par-dessus un isolant phonique et enfin une plaque de plâtre. Mais cela risque de revenir vite cher, d’autant plus que pour que notre petite pièce soit complète à l’intérieur de la grande, il faudra faire de même au plafond et au sol… En effet, ça ne sert quasi à rien sauf au design de n’isoler que les murs…

Et encore, nous ne parlons pas des fenêtres et des portes, qui méritent un traitement spécial lui aussi très onéreux.

Alors on fait comment ?

Donc, revenons à nos moutons, vous n’avez pas 15 000 euros pour insonoriser votre studio avec les méthodes les plus performantes, mais vous souhaitez tout de même réduire au maximum l’impact de l’environnement sonore qui vous entoure. Comment faire ?

Deux techniques sont couramment utilisées, la mousse acoustique et la cabine.

La mousse acoustique

Le principe est de coller des plaques de mousse au design étudié pour absorber les ondes sonores au murs, plafond et porte de votre local.

Disons-le tout de suite, c’est moins efficace qu’une vraie isolation de studio, mais les résultats restent tout de même intéressants, c’est bien mieux avec que sans.

Le principe est que ces plaques de mousse présentent une surface non plane afin que les sons puissent moins facilement rebondir dessus, c’est pour ça que les designs proposés ressemblent souvent plus à celui d’un avion de chasse qu’à celui d’un revêtement mural.

Là encore, il y en a pour tous les budgets ou presque, mais gardez bien en tête, que les lots de mousse bon marché ne servent pas à grand-chose, mis à part donner un look Youtuber à votre chambre.

C’est simple, pour un résultat qui en soit un, il faut compter 50€ du mètre carré. Les lots de 100 plaques pour 100 euros, ou les lots de 40 plaques à 25 euros que vous pouvez trouver en ligne ne servent pas à grand-chose. Au moins, c’est dit.

Si vous décidez d’opter pour ces plaques de mousse, dites vous bien, que si vous recherchez une bonne isolation, il faudra en recouvrir l’intégralité de votre pièce, ce qui peut vite coûter très cher. A moins que cela ne soit que dans un besoin plus particulier, comme par exemple éviter que le son de votre micro ne rebondisse sur tel ou tel mur.

La cabine

C’est l’autre solution qui marche bien, voir même très bien, et qui peut être bien moins cher que l’isolation de la pièce complète. Reprise des studios pro, le principe est très simple. On garde l’idée de faire une plus petite pièce isolée phoniquement dans le studio, mais on le pousse à l’extrême. Personne n’a dit que cette petite pièce devait reprendre l’intégralité de la surface du local ! Donc on créé une cabine, qui ne servira qu’à la captation sonore. Si c’est pour du chant par exemple, ou pour de la voix off, une cabine de la taille d’une cabine téléphonique va suffire. On comprend tout de suite qu’isoler 2 m², même avec des techniques professionnelles est bien moins cher que d’isoler votre local de 20 ou 30 m².

Et le mieux c’est que si vous n’avez pas l’âme d’une Valérie Damidot et que vous ne vous sentez pas de vous lancer dans des travaux, vous pouvez même acheter une cabine acoustique toute faite ! Bon je ne vous cacherais pas que cela vaut au bas mot 1500 euros, mais calculez combien ça vous coûterez de poser de la mousse acoustique sur tous vos mûrs, ou de réaliser une vraie isolation de votre Home studio et je pense que vous devriez relativiser le prix d’une telle cabine.

Car finalement, si on se moque d’embêter les voisins, l’isolation n’est réellement importante que pour l’enregistrement, pas pour le reste du travail une fois que les sons sont captés et enregistrés.

Conclusion

Vouloir isoler son Home studio deviendra vite une évidence, mais le budget nécessaire pourra en rebuter plus d’un. Si l’utilisation n’est que pour le loisir, la solution des plaques de mousse devrait s’imposer d’elle-même. Il est possible d’échelonner l’investissement en isolant mur par mur afin de tendre vers une isolation complète d’assez bonne facture. La cabine doit être vue comme un entre deux, c’est une très bonne isolation, mais elle a un coût certain, qui ne peut pas être échelonné, il faudra déjà avoir un budget conséquent. Enfin, la solution ultime est d’isoler complètement sa pièce, avec l’aide ou non d’un acousticien, mais cela nécessite dans bien des cas que votre studio soit également une source de revenus pour que cela en vaille la peine.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: