Test de la carte son externe M-Audio M-Track

M-Audio que l’on appelait il y a encore quelques année Midiman est une entreprise qui en a racheté quelques autres durant son histoire ce qui entraîne obligatoirement une gamme assez hétérogène en termes de qualité.

Certains produits sont très réussis, d’autres sont assez honorables, et enfin certains ne sont pas du tout intéressants. Tout dépend (dépendait ?) de l’entreprise qui fabriquait ce produit à l’origine.

Aujourd’hui c’est à la carte son externe M-Track que nous allons nous intéressait. Ce produit au prix accessible a une assez bonne réputation dans le milieu, nous allons donc voire si cette dernière est méritée.

Présentation

La M-Track est la descendante directe des Fast Track que produisait alors la marque AVID, et cette carte son externe n’avait pas la meilleure des réputations…

Le nom exact de la carte son est la M-Audio M-Track 2×2, il s’agit d’une carte son externe au format assez compact pour ce type de produit et vendu à un prix qui la rapproche de l’entrée de gamme. Attention, il ne faut pas nécessairement entendre par là qu’il s’agit d’un produit de piètre qualité, mais plutôt que c’est une carte accessible comme peuvent l’être par exemple les Focusrite. Et c’est généralement ce qui fait le succès de ce genre de produit.

Le produit se présente donc sous une forme rectangulaire, avec un revêtement métallique gris sombre du plus bel effet, ça fait très pro. La carte est très pratique avec son format vraiment compact pour ce genre de matériel, son poids de 900 grammes étant là pour en témoigner, tout comme ces dimensions de 15x7x20 cm. Le châssis est en métal ce qui confère à l’ensemble une certaine robustesse, même si tout le reste est en plastique. Du côté du design, il faut bien l’avouer, la M-Track est assez réussi, ces potentiomètres gris brillant ressortant très bien sur la façade noire.

Qu’est-ce qui est livré avec ? Et bien pour cette gamme de prix, pas mal de chose ! Vous aurez le droit à Cubase LE, ainsi qu’à une vingtaine de plugins Air, mais également le Piano virtuel Mini Grand et la batterie Strike. Pour finir, la workstation Xpand2 est aussi de la partie. C’est donc un bundle logiciel assez important qui est livré avec la M-Track, surtout considérant son prix. C’est toujours très appréciable.

Et au niveau de la connectique ? A l’avant vous retrouverez une entrée pour instrument, ainsi qu’une sortie casque et l’interrupteur pour l’alimentation fantôme. Tandis qu’à l’arrière vous aurez droit à une entrée micro/ligne au format XLR et jack 6.35, vous y trouverez aussi les sorties enceintes, toujours en jack 6.35 mm. La communication avec le PC se fait au moyen de l’USB 3, ce qui est une bonne nouvelle, puisque ce format représente l’avenir. A noter que le câble USB est fourni.

Sur le dessus, sur la partie, commandes donc, nous retrouvons tout ce qui va permettre à l’utilisateur de pouvoir s’exprimer, 2 potentiomètres pour gérer le gain, un potentiomètre de mix USB, et un pour le volume du casque. Un autre potentiomètre, bien plus gros, lui, permet de gérer le son des enceintes branchées à la carte. La taille de se dernier potentiomètre permet un usage pratique et précis.

Une fois sur l’ordi

Branchée au PC via le port USB, il ne vous restera plus qu’à installer les drivers fournis pour pouvoir profiter de la M-Track. Et les résultats sont assez bons. Avec un échantillonnage au minimum, la latence reste sous les 3 millisecondes, ce qui classe la M-Track au même niveau que la concurrence.

La distorsion se situe à 3 millièmes de pour-cent, ce qui est assez exceptionnel dans cette gamme de prix, ce sont plutôt des résultats que l’on s’attend à trouver sur des produits bien plus onéreux. Nous avons donc, des résultats au même niveau, et parfois meilleurs, que ce qui se fait de mieux dans cette gamme de prix, tout en gardant un prix vraiment plancher d’une centaine d’euros.

Cette M-Track sait donc faire ce qu’on lui demande, plutôt très bien même, tout en conservant un prix accessible et un look du plus bel effet. Il faut dire que le marché est en train de devenir ultra concurrentiel avec l’arrivée assez récente de nouveaux métiers nécessitant ce genre de matériel. Tous les apprentis youtubers et twitchers cherchent ce genre de matériel, et il y a fort à parier qu’à ce niveau de prix, les ventes de la M-Track devraient bien se porter.

D’ailleurs, si l’interface conviendra parfaitement aux musiciens qui n’ont pas besoins de plus de fonctions que ce que la M-Track propose, ce sont plutôt ces nouveaux métiers, qui sauront en tirer pleinement partie. La M-track est simple à utiliser, performante et peu cher, elle a donc toutes les caractéristiques requises pour pouvoir faire jeu égal avec la marque la plus vendu dans ce secteur d’activité du streaming, Focusrite.

Aussi parfaite pour débuter, grâce à son tarif donc, que pour des utilisateurs un peu plus expérimentés, grâce à la qualité générale du matériel il est vraiment difficile de trouver de réels défauts à la M-Track. On pourrait par exemple chipoter en disant qu’il n’y a qu’une seule entrée instrument, mais ce serait vraiment chercher la petite bête dans cette tarification. Surtout lorsque l’on sait qu’un modèle supérieur, propose, lui, cette seconde entrée, pour seulement 130€.

Résumons en disant que la carte de M-Audio a tout d’une grande, que ce soit au niveau du design, des fonctionnalités, du bundle qui l’accompagne, ou de la qualité de fabrication. Le tout à un prix des plus acceptable. Cette carte permettra aussi bien au musicien un peu fauché de quand même produire de la qualité ou au nouveau streamer de pouvoir se lancer dans les meilleures conditions possibles.

Conclusion

Une conclusion très simple cette fois-ci, vous cherchez une carte son externe pour faire un peu de musique avec votre ordinateur ? Vous vous lancez sur Youtube ou sur Twitch et vous avez besoin de gérer un peu mieux le son de votre nouveau micro ? Je n’ai qu’un conseil, achetez une M-Track, pour ce prix, vous ne le regretterez pas !

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: