Test du micro espion aTTo 4GO : le meilleur de ma sélection

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir ensemble le micro-espion aTTo de 4 Go. Après quelques tests, il s’avère être un très bon micro-espion que j’ai bien aimé essayer. Le micro est petit, léger, solide et performant pour les enregistrements audio. Je vous laisse le découvrir un peu plus en détails..

Présentation

Dans la boîte, vous retrouverez, le micro, heureusement, une dragonne qui semble résistante, et le manuel utilisateur.

Le micro se présente comme un petit carré de 3 centimètres sur 3 et de 1 centimètre d’épaisseur, pesant un peu moins de 10 grammes. C’est petit, très petit, pour vous donner une idée, une pièce de 2€ fait 2,5 centimètres de diamètre, la taille est donc assez proche.

La face avant, légèrement bombée est occupée par un écran monochrome (bleu) de 5 lignes, ce qui est suffisant pour ce genre de produit. L’écran affiche les menus et les informations importantes lors de l’utilisation du micro, comme l’état de la batterie, la date et l’heure de début d’enregistrement, la durée d’enregistrement, le bit-rate…

Sur la tranche droite, nous retrouvons deux boutons, un bouton « power », et un « mode ». Sur la tranche gauche, deux autres boutons, une flèche vers le haut et une autre vers le bas, pour naviguer dans les menus, et régler certains paramètres. En haut, au dos de l’appareil, une encoche permet de fixer la dragonne fournie.

Fonctionnalités

Le bit rate, et donc la qualité, mais aussi, consécutivement la durée de la batterie et la capacité d’enregistrement, est réglable de 32 kbs (Kilo bit par seconde) à 1536 avec des paliers à 192 et 512. Si pour se servir du aTTo en simple dictaphone il est possible de descendre à 32 kps, le produit est réglé par défaut sur un bit rate de 192, ce qui, selon la marque offre le meilleur compromis en terme de qualité, de durée d’enregistrement et de durée de vie de la batterie.

Le micro est capable de se déclencher en fonction du bruit environnant, le niveau de détection est réglable par paliers, de 0 (enregistrement continu) à 10. Donc plus ce chiffre sera bas et plus le micro sera sensible. Tout dépend donc ensuite de l’utilisation que vous aurez du aTTo 4 Go.

De nombreuses petites choses pratiques sont réglables, comme la durée durant laquelle l’écran restera allumé après le début d’un enregistrement, ou bien encore la luminosité de cet écran. A l’aide du menu, vous pouvez savoir à tout moment la capacité mémoire restante, et si d’aventure, le produit devait arriver en fin de batterie durant un enregistrement, il enregistre le fichier audio en cours avant de s’éteindre.

Vos enregistrements peuvent être protégés par un code PIN à 4 chiffres, ce qui est une bonne idée si l’usage prévu est de jouer à James Bond. Il faut bien reconnaître que même si la fonction est appréciable et est une bonne idée, le fait de devoir utiliser les flèches haut et bas pour saisir le code PIN fait que cette fonctionnalité est peu pratique à utiliser et qu’elle ne le devra que si un réel besoin s’en fait sentir. Le temps nécessaire pour saisir le code augmente de beaucoup la souplesse du produit dans sa mise en place.

Autre fonctionnalité appréciable, la possibilité de pouvoir mettre à jour le firmware du aTTo 4 Go, ce qui garantit, si le fabricant continu de suivre son produit, de possibles évolutions de fonctionnalités dans le futur.

Comme son nom l’indique assez clairement, ce micro possède une capacité mémoire de 4 Go, ce qui permet d’effectuer un enregistrement de 286 heures avec le bit rate le plus faible. Notez tout de même que la batterie de 120 mAh ne tiendra que 24 heures, donc à moins de relier le dispositif à une batterie externe, les enregistrements seront limités par cette valeur. Il est aussi important de savoir que la batterie se rechargera entièrement en une heure, ce qui permet un usage fréquent du aTTo.

Les enregistrements sont réalisés en WAV et donc facilement exploitable depuis un ordinateur par la suite.

La recharge de la batterie, ou le branchement à un ordinateur se fait grâce au port micro-USB qui se trouve à l’arrière du micro. L’appareil, une fois connecté à un ordinateur (PC ou Mac), est alors immédiatement reconnu comme une clé USB et il est donc très facile de pouvoir copier les fichiers audio que vous aurez capturés.

Ce qu’on en pense

Bon soyons tout de suite très clair, vous n’allez pas enregistrer la bande son du dernier gros blockbuster avec cet appareil. Mais en même temps, ce n’est pas du tout ce qu’on lui demande. Pour l’usage qui en est prévu, c’est-à-dire, de l’enregistrement de voix (principalement), discret, le aTTo remplit très bien son rôle. Il est très petit, dispose des fonctionnalités nécessaires à ce genre d’usage et la qualité sonore des fichiers audio obtenus est relativement bonne.

Sur ce segment de produit des micros dit « espions », on peut dire que le aTTo possède probablement l’une des meilleures qualités audio. Le produit peut très bien être utilisé, comme un dictaphone pour capter vos pensées de la journée, ou bien pour vous aider à retranscrire des moments que vous ne souhaitez pas perdre. Sa taille est parfaite pour être emmené partout avec vous, au fond d’une poche ou dans un sac (attention à ne pas le perdre…).

Rien n’étant parfait en ce bas monde, si on voulait critiquer le aTTo, on pourrait dire que la batterie aurait peut-être mérité d’être un peu plus grosse, mais le produit en général aurait logiquement gagné lui aussi en embonpoint.

Et il aurait été parfait s’il avait pu être contrôlé à distance à l’aide d’une application pour smartphone. Cela aurait pu encore renforcer son côté « espion ». Mais le prix du micro n’aurait alors surement plus été le même.

Concluons donc en disant que même si le aTTo est technologiquement perfectible, les choix fait par la marque permettent de garder un prix très acceptable et un encombrement minime., le tout avec une qualité audio très suffisante pour un usage nomade ou discret.

Bref, ce petit accessoire nous a relativement surpris car souvent, il s’agit plus de jouets qu’autre chose dans ce positionnement. Ici vous affaire à un vrai micro.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: