Comment réduire le lag sur les logiciels de MAO ?

Comme tous les appareils électroniques, votre PC a ses limites… Produire de la musique, le pousse à les atteindre.

Votre logiciel de MAO commence à raleeeeeeeeeentiiiir ! Et ça c’est pas cool pendant une séance d’enregistrement. Pire encore : le lag peut causer des problèmes d’enregistrement (clics sur la bande son, distorsion de la musique…). Il est temps de reprendre tout ça en main et d’optimiser un peu votre ordinateur pour éviter ces problèmes !

Pour cela, je vous propose de découvrir ensemble 10 méthodes pour baisser la charge de travail de votre ordinateur pendant la production de musique :

1. Couper le WiFi

Beaucoup d’applications utilisant internet recherchent en permanence des mises-à-jour ou de nouveaux paramètres… Cela prends plus de puissance de calcul que vous ne pourriez l’imaginer !

D’un point de vue personnel je coupe le WiFi pendant tout le processus de production pour me protéger de toutes distractions (Facebook, mails…) pendant le processus créatif. D’une pierre deux coups !

2. Coupez les programmes non-indispensables

Lorsque vous produisez de la musique sur ordinateur, vous n’avez probablement pas besoin de laisser un jeu tourner en arrière plan ou de regarder des vidéos sur internet. Coupez les programmes sur votre ordinateur qui ne sont pas nécessaire à la création de musique, un navigateur avec beaucoup d’onglets ouverts peut demander des ressources colossales à votre ordinateur ! Les logiciels qui n’ont pas été mis à jour depuis longtemps peuvent aussi contenir du code non-optimisé qui utilise des ressources inutilement.

Pour découvrir les logiciels qui utilisent le plus les ressources de votre ordinateur, vous pouvez consulter le “Gestionnaire des tâches” sur Windows ( ou le “Moniteur d’activité” sur Mac). Sur cette page vous pouvez voir les applications qui consomment le plus les ressources de votre ordinateur et vous pouvez les couper directement en les sélectionnant et en cliquant sur “fin de tâche”. Attention cependant : en procédant ainsi le logiciel sera fermé sans pré-avis même si vous avez du travail non-enregistré dessus ! Je me suis déjà trompé en fermant mon logiciel MAO avec plusieurs heures de travail non-enregistré et après c’est impossible de le récupérer !

3. “Freeze une piste”

Sur la majorité des logiciels de MAO récents, il est possible de “freeze” une piste. Cela signifie que vous mettez la piste “sur pause” retirant la charge de calculs imposés par celle-ci le temps de travailler sur une autre piste.

Cette fonctionnalité très pratique est très utile sur les vieilles machines qui supportent mal de calculer plusieurs pistes en même temps. Cela permet de composer en ne gardant que les pistes les plus importantes puis de compiler le tout pour écouter le résultat final. Le calcul final sera donc plus lent et compliqué.

4. Calmez-vous sur les effets !

Lorsque vous faites de la musique sur un logiciel MAO, vous aurez forcément besoin d’utiliser des effets. Les effets permettent de modifier le son grâce à de petits plugins sur le logiciel MAO, ils sont indispensables à la création de musique sur ordinateur.

Lorsqu’on cherche à produire un son bien précis, on peut vite arriver à 4 ou 5 effets sur un son. Mais, lorsqu’on débute, il arrive qu’on se laisse un peu emporter et qu’on se retrouve avec 20 ou 30 effets pour arriver à un son plus proche de ses désirs… Le problème c’est que pour chaque effet ajouté, cela rajoute des calculs à faire en direct pour le processeur lors de la lecture.

Plus vous utilisez d’effets, plus votre ordinateur va ramer. Pour faire une comparaison : imaginez un train qui monte une colline, votre PC est la locomotive, les wagons sont les sons qui composent votre musique et le chargement des wagons ce sont les effets que vous y avez appliqués. Si vous chargez trop votre musique d’effets, votre PC ne peut plus suivre et cela créera des problèmes lors de la compilation de la musique.

5. Calmez-vous avec les plugins & les instruments!

L’utilisation d’instruments virtuels est devenue la norme parce que vous pouvez en ajouter facilement autant que vous voulez. Cependant, si vous utilisez tous les instruments disponibles dans votre musique, votre logiciel de MAO va fondre de l’intérieur… Il en va de même avec les plugins gourmands en ressources ! Il peuvent vite nécessiter trop de ressources pour un petit processeur.

Je vous conseille de limiter le nombre d’instruments que vous utilisez autant que possible. Le temps d’apprendre à composer vous devrez vous contenter de quelques instruments, puis une fois que vous vous sentez alaise, vous pourrez songer à changer de PC pour un modèle plus puissant sur lequel vous pourrez faire des compositions plus complexes.

6. Buffer amélioré

Augmenter la mémoire tampon allouée au Buffer pendant la phase de mixage, devrait permettre à votre processeur de mieux respirer.

Gardez en tête que plus le taux d’échantillonnage est bas, plus la latence audio sera élevée pour une taille de mémoire tampon donnée (le court délais entre l’entrée audio et la sortie). Cependant cela réduira la charge globale sur le processeur.

7. Changer de matériel

Si vous avez opté pour un PC fixe pour votre Home-Studio, la bonne nouvelle est que vous n’aurez pas besoin de changer tout le PC. En effet ces machines sont faites pour évoluer au cours du temps et il vous sera possible de changer juste le processeur, la carte son ou la RAM.

Sur un PC portable c’est une autre histoire : souvent il est compliqué de changer les composant internes de ces machines (et c’est de plus en plus vrai !). On peut tout de même ajouter ou changer les barrettes de RAM facilement. Si le problème ne viens pas de la RAM de l’appareil, il faudra malheureusement changer de PC car il est impossible de changer des composants plus spécifiques sur un portable !

Pour faire votre choix d’un nouveau PC de MAO, je vous conseille mon comparatif et guide d’achat.

8. Faites le ménage sur vos disques de stockage

Plein signifie lent. Si votre disque dur ou votre SSD est plein de données, votre ordinateur aura plus de mal à tourner. Plus vous pouvez supprimer des données sur ces supports physiques, plus votre ordinateur pourra tourner correctement.

Faites le ménage régulièrement et en profondeur. La règle d’or est de garder au moins 15% d’espace vide sur ses supports de stockage internes.

J’en profite pour glisser un mot à propos des SSD : si vous êtes encore sur disque dur, il est peut-être temps de penser à passer sur SSD au moins pour votre système d’exploitation (Windows ou iOs) et votre logiciel MAO, cela réduit considérablement les lags !

9. Le Cloud est votre ami !

En tant qu’artiste, je ne compte plus le nombre de d’instruments virtuels, de plugins et d’effets que j’ai téléchargé. Pour ne pas remplir les supports de stockage de mon ordinateur, je les stocke tous sur le cloud. J’utilise les services de DropBox pour enregistrer en ligne tous les fichiers audio que j’utilise.

Si vous commencez, une simple clé USB ou un SSD externe peut suffire, mais si vous commencez à avoir une bibliothèque plutôt garnie comme moi, alors je vous conseille de passer par le Cloud. Cela rends vos fichiers accessibles de n’importe-où avec un accès internet.

10. Faites vos mises-à-jour

Cela vaut pour tous vos logiciels en général sur ordinateur, mais pour la MAO, en plus des fonctionnalités et des changements d’interface, les mises-à-jour apportent aussi souvent leurs lot d’optimisations sur le temps de rendu de morceaux/effets…

Si une mise à jour est disponible faites la avant de commencer à travailler, cela pourrait grandement améliorer votre session de composition !

Grâce à ces quelques conseils, vous devriez déjà avoir bien réduit le lag de votre PC sur MAO. Si vous avez des questions ou suggestions à ajouter, n’hésitez pas à commenter !

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: