Utiliser un casque Audio pour Mixer : est-ce le meilleur choix ?

Bien que je vous conseille moi-même d’utiliser de bonnes enceintes de monitoring pour mixer sur les logiciels de MAO plutôt que des casques audio, cela ne signifie pas que vous devriez les éviter lorsqu’il est question de mixage.

En fait, je penses que de nombreux musiciens débutants et intermédiaires auraient tout intérêt à utiliser un casque pour des soucis de praticité. Sur cette page, nous allons voir ensemble pourquoi mixer sur un casque est possible. Mais avant…

Pourquoi les casques sont déconseillés pour le mixage ?

Les raisons habituellement évoquées pour vous convaincre de ne pas mixer sur un casque sont :

  • un son moins réaliste
  • vos oreilles fatiguent plus vite

Ces deux arguments sont vrais et je vais en parler ici avant que vous ne vous insurgiez !

L’écoute sur enceintes

Premièrement, il y a des différences majeures lorsqu’on mixe sur un casque ou sur des enceintes.

Le son direct émanant de vos enceintes n’est pas isolé comme avec un casque lorsqu’il atteint vos oreilles.

Le son des enceintes se “mélange” un peu dans l’air avant de vous atteindre.

Ce phénomène s’appelle le “Crossfeed”.

Ainsi en écoutant une piste sur enceintes un peu de son provenant de la gauche atteindra votre oreille droite et un peu du son émis de la droite atteindre votre oreille gauche. Ce subtil “mélange” naturel rends la musique plus naturelle et agréable en général.

Il est vrai que le mixage sur casque ne permet pas ce crossfeed et peut entraîner des problèmes de stéréo lors de l’écoute sur enceintes.

Cependant si vous en êtes conscient, vous pouvez éviter cela !

Certains plugins simulent l’effet du crossfeed sur casque, mais essayons de rester simple… Restez conscient de votre panoramique et de la largeur de vos sources dans le champ stéréo et vous n’aurez pas de problème – n’ayez pas peur de faire un panoramique large!

Fatigue des oreilles

La seconde remarque souvent faite à propos des casques c’est qu’ils causent une fatigue plus rapide des oreilles. Et comme il est vrai qu’on se fatigue les yeux lorsqu’une source de lumière se situe trop proche de nos yeux, on se fatigue aussi les oreilles avec une source audio trop proche. Cependant cette fatigue arriveras aussi avec des enceintes : si votre son est réglé trop fort ou que vous êtes trop près de vos enceintes.

Souvent, on augmente le son pour ajouter un bruit de fond (peu audible) à un enregistrement, il faut cependant garder en tête que vos oreilles peuvent être abîmées par un volume sonore trop haut pendant une période prolongée.

Peu importe comment vous mixez votre audio, je vous conseille de prendre des pauses régulières pour éviter tout problème auditif.

De plus, tous les casques audio ne sont pas créés égaux, je vous conseille d’opter pour un casque ouvert et d’éviter les casques fermés et encore plus les “écouteurs” ! Ces modèles haut de gamme peuvent paraître cher à l’achat mais ce sera toujours moins cher qu’un ensemble d’enceintes de monitoring.

Le casque : meilleur rapport qualité/prix

Vous avez vu le prix des enceintes de monitoring récemment ?

On trouve de bonnes options pour un home studio à la maison pour moins de 1000€… Pour avoir une qualité professionnelle il faudra cependant investir dans les 2500€ – 3000€ pour de très bonnes enceintes…

Et ça fait un budget colossal pour un particulier !

En comparaison, le casque le plus performant que je conseille (le Shure SRH1540) est disponible dans les 400€ – 500€. Un investissement important certes mais plus intéressant que les enceintes !

Vous aurez besoin d’un bon casque quoi qu’il arrive

Même si vous avez de bonnes enceintes dans votre studio, vous aurez besoin d’un bon casque pour faire de la musique.

Pourquoi ne pas sélectionner directement un modèle avec lequel vous pourrez faire du bon mixage ? C’est l’investissement parfait pour se lancer dans la composition ! Même si vous savez que vous ne pourrez pas vous permettre d’acheter de bonnes enceintes pour encore un an, vous aurez un casque qui vous permet de faire du mixage et vos autres tâches audio. Et une fois que vous pourrez vous permettre d’acheter un système son plus complet vous pourrez entendre la différence (souvent notable) entre l’utilisation de casque et d’enceintes.

Faire cette différence vous aideras par la suite à faire votre mixage directement sur casque avec les problématiques enceintes en tête et inversement.

L’acoustique de la pièce : un point crucial trop souvent négligé

Lorsqu’on débute le mixage et l’enregistrement il est courant qu’on ait un environnement mal préparé. Cela signifie que pour un enregistrement correct il faut une pièce bien isolée acoustiquement : et pour en arriver à ce résultat il faut que la pièce soit construite avec cette problématique en tête. Il est toujours possible d’utiliser de la mousse acoustique pour améliorer l’audio à posteriori, mais le résultat ne sera jamais aussi bon qu’avec une pièce dédiée pensée à cet effet.

Même si vous avez les dernier modèles d’enceintes de monitoring, une pièce avec une mauvaise acoustique peut ruiner vos enregistrements.

Avec un casque, vous n’aurez pas ce problème, le son est diffusé directement au plus près de vos oreilles pour éviter toute interférence. Le mixage avec un casque permet donc d’éviter un gros problèmes que de nombreux débutants vont rencontrer.

Les casques Hi-Fi

Avec l’apparition et la démocratisation des casques Hi-Fi sur le marché ces dernières années, il devient de plus en plus courant d’utiliser un casque pour son mixage. Le Hi-Fi ou “High-Fidelity” (Haute Fidélité en Français), permet de profiter du meilleur son possible directement sur casque. Une expérience audio incroyable pour le mixage et pour toute autre activité musicale.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: